Conseils en Marketing Musical / Formations pour Artistes indépendants / Promotion Musicale

Transformer son audience en Tribu : une communauté engagée autour de votre musique

Déc 23, 2020 | Marketing Musical, Music Business

J’ai lu dernièrement le très bon livre de Stan Leloup « Votre empire dans un sac à dos ». Pour ceux qui ne connaitraient pas encore cet auteur, c’est avant tout le créateur de Marketing Mania. En quelques années, il est devenu le formateur le plus connu de France dans le domaine avec plus de 300 000 abonnés sur Youtube. Il s’intéresse particulièrement à la psychologie humaine et du consommateur dans le marketing.

Le marketing a plusieurs branches, plusieurs domaines d’applications. Et il est facile de faire le parallèle entre la généralité exposée dans le marketing pour l’appliquer à notre branche : la musique. Les méthodes et stratégies restent les mêmes, il faut juste les adapter à notre « cause ».

Je ne cesse de vous le dire : vous êtes, en tant qu’artiste, à la tête de votre business musical. Vous devez convaincre des « clients » d’adhérer à votre univers, acheter votre musique, et construire ce business. Vous êtes entrepreneur de votre musique.

J’en viens au fait. Dans ce livre, Stan développe une partie sur les tribus. Même s’il parle de beaucoup de sujets applicables à la musique, ici, je vais me concentrer sur ce point.

Pourquoi ? Parce que la première chose à faire, avant de vous mettre en tête de vendre votre musique est de développer votre audience. Une partie de cette audience va devenir, petit à petit, vos fans. Et une partie de ces fans deviendra les supers fans : ceux qui vous soutiendront financièrement.

Le concept de tribu décrit par Stan va dans ce sens.

Qu’est-ce qu’une tribu ?

Vous, en tant que musicien, faites parti d’une tribu. Vous intégrez des groupes communs, par exemple sur Facebook, pour partager, échanger, se sentir compris par d’autres personnes traversant les mêmes épreuves, parlant le même langage de la musique.

Tiens, regardons comme le Larousse définit une tribu :

« Agglomération de familles vivant dans la même région, ou se déplaçant ensemble, ayant un système politique commun, des croyances religieuses et une langue communes, et tirant primitivement leur origine d’une même souche. Communauté fondée sur des codes communs.« 

Les synonymes de la tribu sont : clan, ethnie.

Et si nous poussons dans les définitions, l’ethnie est définie comme un « Groupement humain qui possède une structure familiale, économique et sociale homogène, et dont l’unité repose sur une communauté de langue, de culture et de conscience de groupe.« 

Le milieu musical peut donc être défini comme une tribu et une ethnie. Ce milieu possède une structure économique, sociale, a ses propres codes, son propre langage.

Maintenant regardons le monde avec un œil d’auditeur de musique. Vous même écoutez de la musique. Vous mêmes être peut-être fan d’un artiste ou groupe de musique. Vous même utilisez vous peut-être les codes du genre de musique écouté (rock, hard rock, rap, électro, folk, classique etc…). Chaque genre a ses codes. Son langage. Et chaque artiste épouse ces codes et ce langage. Les membres de la tribu marquent l’appartenance ) leur groupe par des signes distinctifs : tatouages, piercing, coupe de cheveux, vêtement etc… que ce soit en musique ou dans tout autre domaine de la vie sociale, culturelle ou religieuse.

Et en tant que fan, vous intégrez également les codes et le langage de la musique. Le fait d’appartenir à ce groupe, cette tribu, apporte un sentiment de compréhension de soi-même, d’une certaine protection, et d’acceptation. L’être humain a besoin de se sentir appartenir à quelque chose. Et grâce à ses signes distinctifs, il montre sa différence aux autres tribus et signale à quelle tribu il appartient.

« L’être humain est un animal social. Nous avons besoin de faire partie d’un groupe qui nous accepte et nous protège« . Stan Leloup

Comprenez-vous où je veux en venir ? Et quelle est l’importance pour votre carrière de comprendre le concept de tribu ?

Placez-vous en tant que fan, essayez de comprendre ce qui vous apporte du bien-être, du positif dans votre vie de faire partie de votre tribu de fans de tel genre, de tel artiste, de tel groupe.

Maintenant placez-vous en tant qu’artiste, que musicien. Et réfléchissez au pourquoi un auditeur souhaiterait faire parti de votre tribu ? Que lui apportez-vous à intégrer votre communauté, à intégrer votre univers musical ?

L’audience est la source de votre projet. Et amener votre audience à intégrer votre tribu la transformera en fan, puis en super fan.

Soutenir sa tribu

Reprenons le concept tel que décrit par Stan dans son livre.

Un des premiers rôle d’une tribu est de soutenir sa tribu. Et en la soutenant, il lui permet d’exister. Et donc en tant que membre de cette tribu, vous existez à travers elle.

Pourquoi cela manque-t-il autant de ne pouvoir aller en concert en ce moment ? Rappelez-vous le sentiment ressenti, l’émotion, par l’ambiance de votre tribu lorsque vous assistez au concert d’un artiste que vous aimez. On peut parler de « communion ». Pendant ce temps, pendant que vous êtes chacun dans cette salle à écouter cet artiste, regardez les sourires ou les larmes partagés par cette tribu. Pas de violence, pas de haine, mais de l’amour, oui ! Vous venez partager la musique, mais aussi l’histoire autour de cette musique, et ses « héros ». L’artiste représente votre tribu. Cela va au delà d’aimer un artiste et le soutenir. Il permet à votre tribu de se rassembler autour d’une cause commune : l’amour de cette musique, de ce genre musical, de tout ce qu’il y a autour.

C’est sûrement pour cela que lorsqu’une idole quitte ce monde, sa tribu de fans ne se sent plus exister. Tout s’effondre car le fan n’existe plus à travers son idole.

transformer son audience en tribu

Comme l’explique Stan, il y a même la question de la loyauté au groupe, qui sera toujours préservée. N’avez-vous jamais défendu votre tribu musicale face à une autre ? La vôtre ayant plus de valeur et d’intérêt que l’autre ? Et cela peu importe les membres qui donnent forme à la tribu. C’est le groupe qui vaudra plus que ces membres, qu’ils viennent ou qu’ils partent, la tribu sera toujours là.

C’est d’ailleurs un des concepts très connu en psychologie (psychologie de la forme, ou théorie de la Gestalt), initié par Aristote : « Le tout est plus que la somme de ses parties ».

Les quatre stades d’évolution d’une tribu

Pour Stan, il existe 4 stades d’évolution de la tribu. Vous intégrez une tribu pour un besoin initial qui évoluera dans le temps avec le développement de votre tribu.

Premier stade : La tribu est fondée pour servir une fonction

Dans le domaine musical, cela peut être de soutenir un artiste pour se divertir, vivre une expérience émotionnelle, s’amuser.

Deuxième stade : La tribu développe sa propre culture

« La tribu développe des normes qui l’aident à remplir sa fonction« . Nous revenons ici au principe de codes, de langage, de vision du monde, de la façon de se vêtir etc… Certaines tribus ont même un nom propre. Par exemple, les « Little Monsters » qui soutiennent Lady Gaga.

Troisième stade : La tribu devient une fin en soi

La tribu va servir à ce stade les besoins sociaux de chacun de ses membres. La fonction initiale n’est plus l’intérêt principal. C’est le fait d’appartenir à cette tribu et ce qu’elle apporte qui importera.

Un exemple très fort qui me vient à l’esprit est APPLE. Les membres n’achètent plus les produits de la marque pour ce qu’ils apportent, mais pour maintenir leur intégration dans cette tribu, et valider leur appartenance sociale.

Quatrième stage : La tribu devient une religion

Stan précise que toutes les tribus n’y arrivent pas, mais que celles qui y parviennent peuvent survivre pendant des siècles. A quoi reconnait-on une tribu passée au stage de religion ? Les individus incarnant les valeurs de la tribu sont élevés au range de héros (ex. Steve Jobs et Apple). Si vous osez critiquer la marque, vous critiquez la tribu qui vous exclura ou n’accepterons aucune critique. Il n’y a plus à ce stade de réflexion, remise en question. Non. Stan parle de « valeur sacrée », qui ne peut être transgressé. Un autre exemple : la tribu de Johnny Hallyday. Devenu un héro pour ses fans, il est devenu plus important que sa musique en elle-même. Essayez seulement de dire à un fan de Johnny que vous n’aimez pas sa musique, pour lui vous vous attaquerez directement à l’homme et à sa tribu.

Et alors ?

Si je vous décris les tribus et leur fonctionnement, c’est parce qu’en musique, pour faire adhérer votre audience à votre univers musical, vous devez penser en « tribu ».

Ce n’est pas une fanbase, ce n’est pas une audience qu’il faut développer pour développer votre carrière, mais une tribu. Vous devez penser « tribu ».

Vous-même pensez peut-être que vous êtes quelqu’un de rebelle, anti-social, anti-capitalisme, anti ceci ou cela, ou pro ceci ou cela, et que vous n’appartenez à aucune tribu, que vous avez votre libre arbitre ? Mais vous faites parti d’une tribu. La tribu des rebelles, des anti-sociaux, des anti-capitalistes etc… tôt ou tard, chacun doit « jouer le jeu de sa tribu, ou trouver une autre tribu« . Personne n’invente à nouveau la roue. Que vous le vouliez ou non, nous appartenons tous à une tribu.

Et pour que votre musique tombe entre les oreilles de la bonne audience, vous devez réfléchir à quelle tribu vous souhaitez construire autour d’elle, autour de votre univers, autour de votre message. Qu’est-ce qui fera que votre audience souhaite appartenir à votre tribu, à parler votre langage, à suivre vos codes ? D’où venez-vous et vers où allez-vous ? Pourquoi quelqu’un qui vous découvre se dira : « Wa, mais c’est cet artiste que je dois suivre, je me reconnais dans ses codes, dans son message, dans son style de vie, dans son univers, il me parle, on appartient à la même tribu » ?

Conclusion

Chacun recherche une tribu qui correspond à ses objectifs de vie.

C’est pour cela que créer une tribu autour de votre musique est quelque chose de puissant. Tant pour vos fans que pour votre porte-monnaie. Et ne me dites pas que vous ne voulez pas parler d’argent ! Vous devez aussi payer vos factures, et si vous voulez continuer à faire grandir votre tribu, à leur apporter ce besoin qu’elle cherche, vous avez besoin de financement pour avancer encore et encore.

Je développerai ce sujet, qui prendrait trop de pages ici, pour développer la partie sur « Comment monétiser une tribu » dans les prochaines formations des Musiciens DIY.

RESSOURCES :

Stan Leloup « Votre empire dans un sac à dos »

Marketing Mania

musicien diy membership

Recevoir les notifications

NE LOUPEZ AUCUNE INFO !

Recevoir une notif à chaque nouvel article ? Alors cliquez 👇

JE DIS OUI 🙂

Catégories du Blog

La Bible des Musiciens DIY

La P’tite News Privée

Envie de recevoir, chaque lundi, la P'tite News des Musiciens DIY dans ta boite mail ? Conseils, astuces pour développer ta musique 👇

https://www.subscribepage.com/musiciendiynews

musiciens diy

Envie de Recevoir GRATUITEMENT la P'tite News Privée des Musiciens DIY ?

Chaque lundi, 10 h… Plus de 500 musiciens reçoivent des infos pour développer leur musique et se motiver ! Et toi ?

Conseils et astuces sur le marketing musical, actus sur l’industrie musicale, promos et infos du label …

Curieux ? Clique pour en savoir plus et découvrir tes avantages cadeaux de bienvenue !

4 Commentaires

  1. Hello Guilaine, comme à chaque fois, cet article est tres pertinent !

    Réponse
    • Merci beaucoup Laure, j’ai pris beaucoup de plaisir sur celui-ci

      Réponse
  2. Bonjour Guilaine,
    Je suis Stan depuis plusieurs années, et j’ai bien sur son livre « Votre empire dans un sac à dos ».
    Effectivement le parallèle est pertinent. Par contre dans l’esprit Français, il y a encore du boulot à faire dans les mentalités, entre musicien entrepreneur (non salarié) et intermittent du spectacle (salarié)…

    Réponse
    • Hey! Merci pour ton retour. Alors quand je parle de musicien entrepreneur, il peut être à son compte mais en effet en travailleur non salarié, mais il doit quand même déclarer ses revenus. Mais contrairement à un intermittent qui travaille pour quelqu’un, il doit faire tout lui même. Et certains intermittents font aussi de lentreprenariat

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Télégram, Discord, Facebook, Mighty Networks ... créez une vraie tribu autour de votre musique - Guil's Records - Musicien DIY - […] connaissez, si vous lisez mes articles, l’importance de créer une tribu, une communauté autour de votre musique et de…
  2. Comment développer sa communauté sur Instagram ? - Guil's Records - Musicien DIY - […] à long terme, de construire une vraie communauté autour de votre musique, d’échanger avec votre tribu … Alors la…

Laissez un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.