Guil's Records / Musicien DIY : Conseils en Marketing Musical / Formations pour Artistes indés / Promotion Musicale

Conseils pour filtrer les maisons de disques, attachés de presse, agences de promotion musicale

Mis à jour le 01/07/2021 | Publié le 09/12/2020 | Music Business, Marketing Musical, Outils

Les agences de promotions musicales, les attachés de presse ou « Music PR » s’occupent des campagnes de publicité et de promotion de votre musique. Ils s’occupent des relations publiques pour parler de vos sorties musicales, ou tournées etc. Beaucoup d’artistes indépendants, trouvant ces tâches chronophages ou ne se sentant pas de le faire, choisissent de faire appel à ces promoteurs. Et certains se font même arnaquer par des agences, souvent étrangères, vendant des miraculeux followers et streams sur leur musique. Alors comment ne pas se faire avoir ? Comment filtrer ces attachés de presse ou agences de promo ? Comment choisir un label ou une maison de disque qui considérera votre travail ?

Entre questions clés à poser, astuces pour identifier les arnaqueurs et conseils pour traiter avec eux, ce guide vous donnera les connaissances dont vous avez besoin pour choisir un attaché de presse ou une agence de marketing musical. Que j’appellerai PR pour simplifier les choses (comme la version anglo-saxonne).

Avant de parler de la promotion musicale et de ses acteurs, j’attire votre attention, dès maintenant, sur la première chose à vérifier (quelque soit le type de service) :

LES MENTIONS LEGALES OBLIGATOIRES

Le site n’a pas de mentions légales ? De CGV (conditions générales de vente)? de politique de confidentialité ? Alors un conseil… FUYEZ !

Si une entreprise qui vous propose des services ou vends des produits n’est pas capable d’afficher ces informations OBLIGATOIRES par la loi … ça sent pas bon. Et ça vaut pour toute entreprise même en dehors du secteur musical. Avoir une entreprise, c’est être responsable et connaître les charges qui nous incombent, et connaitre ou se renseigner sur nos obligations légales. Ne pas respecter ces obligations en dit long sur la gestion de l’entreprise et la non transparence avec ses clients. Rien que concernant les CGV, sans leur existence, vous n’avez aucune garantie sur le service, le rembousement si besoin, ou encore la méthode de travail, et s’assurer que l’entreprise est bien déclarée.

La promotion musicale

La musique est un des marchés les plus concurrentiels et compétitifs au monde.

Vous le savez certainement, rien que sur Spotify plus de 40 000 titres sont distribués par jour !

Par conséquent, pour sortir du lot, il va falloir marketer votre musique, construire une audience solide, et vous donner de la visibilité. C’est ce qu’on appelle le marketing musical. Et soit vous vous formez pour avoir ces compétences (ce qui tout est à fait réalisable), soit vous vous faites accompagner (par un coach par exemple), soit vous payez un PR pour faire le travail à votre place. Sachez quand même que si vous débutez, cela ne servira pas à grand chose. Il faudra passer par la case « audience » ! Un attaché de presse ne fait que vendre votre musique et votre univers musical. Si vous n’avez encore rien de qualité à proposer et à donner à l’attaché de presse, ni une petite fanbase engagée qui vous suit, ce sera disperser de l’argent dans le vent. Pour information, un bon attaché de presse coûte environ 1500 euros par mois.

Nous vivons quand même dans une période fantastique, où l’utilisation des médias sociaux permet de dépenser de l’argent sur la promotion directe de votre musique à un public spécifiquement ciblé, grâce à la publicité Facebook et Instagram. Et ça, vous pouvez le faire tout seul. Et cela vous coûtera moins cher que payer les services d’un PR. Vous pouvez également faire votre propre promotion sur Youtube. Et vous pouvez contacter directement des médias, influenceurs, playlisters, journalistes sur des plateformes comme Groover ou Submithub.

Maintenant, si vraiment vous ne vous sentez pas l’expertise nécessaire, ou n’avez pas du tout de temps à consacrer à votre promotion, il faudra se tourner vers une agence de promotion musicale qui fera le travail pour vous.

Attention ! je parle bien d’agence de promotion musicale et pas de sites « english » promettant d’avoir 1 million de streams sur Spotify ou gonfler des vues avec des fakes sur votre chaine Youtube. NE FAITES JAMAIS CELA !!!! Sauf si c’est de façon « éthique », et juste pour booster une vidéo les 48 premières heures.

La recherche de la bonne agence ou « label services » peut être une tâche longue, avec des gammes de services différents, des promesses différentes, des méthodes différentes … comment savoir quelle direction prendre ?

Je vais analyser de façon critique chaque forme de promotion pour comprendre ce que chaque option implique et ce qui pourrait être bon pour vous.

Agences de marketing numérique (et les médias sociaux)

Ces entreprises offrent leur expertise pour diverses plateformes de médias sociaux afin de promouvoir votre musique à un large public. Généralement, le budget que vous payez est dépensé dans la publicité numérique, pour s’assurer, en ciblant le bon public et les bons centres d’intérêts, que votre musique soit diffusée à un maximum de monde qui pourrait être intéressé.

agence de promotion marketing musical
Conseils pour filtrer les maisons de disques, attachés de presse, agences de promotion musicale 5

Signes positifs

Elles sont transparentes sur la façon dont elles obtiennent leurs résultats et leurs techniques. Les experts du piratage digital vous parleront des résultats pour faire grandir rapidement vos scorings. Mais vous parlerons peu de leurs méthodes.

Une bonne entreprise de marketing sur médias sociaux doit vous demander un budget. Elle prend généralement votre budget et le dépense sur diverses platesformes et auprès d’influenceurs pour obtenir des vues sur votre vidéo et de l’engagement (abonnés …) suivant le contrat. Ses frais sont un pourcentage de vos dépenses publicitaires.

Une bonne entreprise de marketing ne devrait pas avoir peur de vous dire comment elle réalise le travail. Bien sûr, la situation de chaque client peut être différente et donc elle adopte une approche différente, mais elle connait la source des streams, des vues et sait ce qui génère des résultats. Elle devrait être capable de vous sortir un avatar précis qui fonctionne en retour des publicités.

Rappelez-vous, il n’y a pas de secret dans tout ce système, ni de recette miracle. C’est ce qui arrive avec les arnaqueurs promettant une rapide croissance de vos chiffres. Il n’y a pas de secret sur la façon dont ils ont obtenu leurs résultats, et si l’agence ne veut pas vous le dire, supposez que les vues sont générées par de faux bots et fuyez. Alors oui, ils ne peuvent pas tout vous dévoiler, mais vous devez pouvoir accéder à une présentation précise des méthodes mises en place. C’est votre argent, vous devez comprendre et savoir comment il sera dépensé.

Une bonne entreprise de marketing sait qu’une seule vidéo est difficile à promouvoir, qu’un seul single ne vous mettra pas en tête des ventes, qu’une base fans est nécessaire et que le contenu doit être créatif. Souvent l’agence de promo va travailler avec vous pour créer du contenu pour vos comptes de médias sociaux afin de développer votre public. Cela signifie que les résultats sont durables, vous permettant d’atteindre votre nouveau public et de l’engager derrière pour la promotion de vos autres titres.

Vous aurez bien sûr le choix de suivre le conseil d’un accompagnement sur plusieurs titres, pour que ce soit efficace, ou juste une promotion sur un clip ou un titre, mais avec des résultats moindres sur le long terme.

A Éviter

Toutes les agences qui vous garantissent un certain nombre de vues / streams / followers. Et ne vous expliquent pas leur méthode de travail, ni d’où viennent ces chiffres. Et toutes les agences qui fondent leur promesse sur le coût par clic plutôt que sur les résultats obtenus sur ses campagnes : engagement, j’aimes, commentaires etc…

Votre musique doit toujours être le moteur du succès, pas votre budget. L’agence ne peut pas prédire avec une grande précision si votre chanson obtiendra 10.000 vues ou 10 millions de vues. S’ils vous assurent que vous obtiendrez tant de streams, c’est que c’est du fake. S’ils font leur travail correctement, la décision est entre les oreilles de l’auditeur, qui choisit de partager la musique ou le clip avec ses amis, d’écouter votre musique. Et cela dépendra de plusieurs facteurs : votre musique, les visuels, le message, la qualité de vos sites, la conception de la publicité. Le budget permettra juste d’aller plus ou moins vite dans le scoring. Mais si le reste n’est pas ok, vous mettrez le budget que vous voulez ça ne prendra pas. Ou ce ne sera que du fake.

Conseils

Demandez à voir des retours clients, combien de vues ont-ils obtenu, et regardez aussi de près combien de commentaires, d’abonnés, de likes etc… il y a sur les vidéos si c’était une promo vidéo par exemple. Je vois trop souvent des vidéos avec 400.000 vues, et seulement 9 commentaires, 1 like et 0 abonnés. C’est impossible que 400 000 personnes aient regardé cette vidéo et qu’une seule personne ait aimé ? (ou alors c’est vraiment que la musique est inécoutable, et là il faut se remettre en question).

Ne vous laissez pas impressionner par des articles de Forbes parlant de la réussite de l’agence de communication. Il faut savoir que tout le monde peut avoir un article dans ces « prestigieux » magazines en payant, tout simplement. Petite astuce : si l’auteur de l’article est « brandvoice », c’est un article acheté et rédigé directement par l’agence (ou l’entreprise).

Labels indépendants et Maisons de disques

A l’époque, un label était une « étiquette » artistique de production d’une maison de disques (pour faire court). Par exemple, la maison de disque Universal Musique possède les labels Capitol, Barclay, Polydor, Motown etc… le label découvre les artistes, développe et produit la musique, la maison de disque en fait la promotion et la distribution. A notre époque, les maisons de disques font de moins en moins le travail de découverte et de production avec le développement des labels indépendants, qui font ce travail, puis signent des contrats de distribution avec les maisons de disques ou plus gros labels.

Ces deux entreprises sont susceptibles d’investir leur propre argent et leur temps dans votre carrière. Mais ne les voyez pas comme la chance de réussir. L’industrie de la musique a changé de façon spectaculaire, et beaucoup de labels sont des petits « résistants » face à l’industrie musicale, avec peu de moyens et signant de plus en plus des contrats de co-production où l’artiste met aussi de sa poche. L’objectif de ces labels est de vous faire signer auprès d’un plus grand label, souvent rattaché à une maison de disque. Mais ces plus gros labels signent rarement si l’artiste n’a pas déjà développé sa fanbase et donné de la visibilité à sa musique. C’est terminé l’époque où ils investissaient sur le développement d’un artiste émergent. Il faut déjà du scoring derrière et un projet béton. Et là, ils vous aideront à exploser.

maison de disques, label indépendant
Conseils pour filtrer les maisons de disques, attachés de presse, agences de promotion musicale 6

Signes positifs

L’entreprise a une stratégie, que ce soit pour le tournage d’un clip vidéo et l’enregistrement d’un EP suivi de la présentation à de plus gros labels. Elle saura vous accompagner dans la stratégie de développement de votre musique sur la distribution musicale, et la promotion à votre niveau de notoriété.

A éviter

Ne payez pas le label à l’avance si son business modèle est de signer des artistes et d’investir leur propre argent, cela implique simplement qu’ils ne croient pas en votre projet, mais sont prêts à prendre votre argent. Attention également aux entreprises vous parlant directement d’édition, et sur toute la durée des droits d’auteurs. Ce qui signifie qu’ils gardent vos droits d’exploitation jusqu’à 70 ans après votre décès. Réfléchissez si cela a vraiment un intérêt. Et vérifiez quels sont les résultats de cette entreprise en matière d’édition. Car si elle ne fait rien avec votre musique, vous serez bloqué à vie avec.

Conseils

Demandez-leur qui ils connaissent, que peuvent-ils apporter au projet pour ajouter de la valeur pour vous en tant qu’artiste. Certains labels font « label services » et accompagnent les artistes pour gérer la partie stratégie et promotionnelle. Cela peut-être une bonne solution pour gagner du temps et vous former, vous faire coacher. La logique sera alors plus dans la mise en place d’un rétroplanning, la stratégie de sortie, la distribution, la promotion. Si vous souhaitez « signer » avec le label, pensez à vous rapprocher d’un avocat pour étudier le contrat avant signature. Vous pouvez vite vous retrouver avec une belle avance que vous rembourserez pendant plusieurs années tant que vos ventes ne décolleront pas. Vérifiez aussi les pourcentages et demandez ce qu’il vous restera en rémunération une fois que la maison de disque et les autres acteurs se seront servis.

Les attachés de presse (ou Music PR Companies)

Souvent appelées aussi « société de relations publiques », il y a toute une gamme de compagnies de promotion, du meilleur au pire.

Ces sociétés feront tout ce qu’elles peuvent pour faire passer votre musique en avant, dans des magazines, revues, médias à fort potentiel. Avec … des résultats spéculatifs. Comme pour les agences de promotion, l’obligation est plus dans les moyens que dans les résultats. Comment savoir réellement si la personne en face va aimer votre musique, votre univers et la partagera ? Même avec un(e) très bon(ne) attaché(e) de presse, on ne peut forcer quelqu’un a vous diffuser. (oui ok je sais ce que vous vous dites, avec un petit paquet d’argent dans une enveloppe ça se fait … le « payola » … je ne vais pas vous mentir ça se fait encore, mais je ne vote pas pour, c’est trop éloigné de mes valeurs).

Si votre campagne de promotion ne réussit pas, vous ne saurez que rarement si cela est le fait d’une mauvaise réception de votre musique ou si la société n’a pas fait son travail. Elle pourra toujours vous fournir de « fausses preuves » qu’elle a bien contacté untel ou untel. Il faudra donc choisir avec soin et faire confiance.

Trouver une agence de promotion musical sérieuse ? Eviter les arnaques des labels et maisons de disques ? Trouver un attaché de presse ? Un guide pour vous aider à démarcher et garder le contrôle de votre musique.
Conseils pour filtrer les maisons de disques, attachés de presse, agences de promotion musicale 7

Signes positifs

Une bonne entreprise de relations publiques devrait être en mesure de vous parler de ses clients actuels et d’expliquer clairement sa stratégie. Elle doit être en mesure de vous nommer chaque personne contactée à chaque endroit où elle a des contacts. Elle doit être passionnée par votre projet et avoir écouté votre musique avant votre premier appel, avec une idée claire des médias cibles. Elle doit connaître votre genre musical et être en mesure d’identifier d’autres artistes similaires à votre musique.

A éviter

Toute entreprise qui ne vous donnera pas un prix pour ses services. Fuyez les entreprises ou attachés de presse qui demandent en premier votre budget, puis vous écrivent une proposition pour correspondre à ce budget. Une société de relations publiques doit savoir qui votre musique peut atteindre, combien de temps il faudra, et le budget nécessaire pour atteindre ces objectifs. Elle établira un budget par rapport à vos objectifs, et non des objectifs par rapport à votre budget.

Conseils

Ne vous laissez pas avoir par des références données anciennes. Par exemple, une personne qui aurait travaillé dans un gros label et travaille maintenant à son compte. Ce n’est pas parce qu’elle a eu de supers résultats pour un artiste à cette époque, qu’elle a toujours les mêmes moyens et le même réseau maintenant qu’elle est en « indépendant ». Regardez ce qu’elle a accompli depuis son départ du gros label et ne vous laissez pas impressionner par une liste énorme de « clients passés » ou avec qui elle a travaillé à l’époque. Demandez-lui avec qui elle travaille en ce moment, demandez-lui quelle a été la plus grande réalisation du mois actuel et avec quel client. Cela vous donnera une représentation de sa qualité de travail. Cela servira également à vous donner une idée du type de clients qu’elle est prête à prendre, en rapport avec le genre musical, la notoriété, et phase de développement.

Si vous êtes un nouvel artiste, vous pourriez demander une étude de cas d’un client précédent similaire à vous.

Bien sûr, comme pour les labels et agences de promo, certaines entreprise démarrent leur activité. Elles ont les méthodes, stratégies, mais pas encore une base forte de clients avec des résultats. Il faut prendre cela en compte dans les réponses (regarder depuis quand existe la société, et pour valider sa crédibilité demander la transparence des méthodes, regarder ses réseaux et contenus et présence web). Une entreprise débutante ne facturera pas les mêmes tarifs, mais vous n’aurez pas non plus les mêmes résultats.

PS : un attaché de presse a une garantie de moyens, jamais de résultats !

Sociétés de promotion en Streaming

Les sociétés de promotion vous aideront à obtenir plus de vues et de streams sur votre musique, que ce soit sur YouTube, Spotify ou Soundcloud. Elles se rapprochent des agences de promotion dont nous avons parlé en première partie, mais elles sont focus sur le streaming.

Ces entreprises sont généralement à éviter car elles sont susceptibles de fournir surtout des bots, des fakes pour générer les streams. Si vous voulez courir le risque de vous faire bannir de YouTube et Spotify, allez y !

C’est comme ces playlists qui demandent de payer pour être intégré dessus, c’est de la fraude. Le réglement de Spotify, par exemple, l’indique clairement. Vous ne devez pas payer un curateur de playlist pour integrer sa playlist ! Un peu comme si vous payiez une radio pour être diffusé. (oui, ok encore une fois le « payola » existe encore, mais à vous de voir avec vos valeurs et le risque de voir votre musique virée de ces réseaux définitivement).

Google par exemple possède YouTube, et Google est l’une des entreprises les plus avancées et intelligentes dans le monde, un jour ou l’autre ils détectent les manipulations de l’algorithme et ciao ! Spotify fait la guerre, surtout depuis 2020, aux faux streams, aux fausses playlists. Et l’artiste qui a payé peut également être banni.

Je vous recommande fortement d’éviter d’utiliser l’un de ces services.

promotion streaming music
Conseils pour filtrer les maisons de disques, attachés de presse, agences de promotion musicale 8

Par contre, si c’est une agence de promotion, qui vous fournit clairement de la transparence dans ses méthodes de travail, vous indique, par exemple, avoir créé des playlists par genre musical, vous intégrer dedans et que votre budget sert à la promotion de votre titre dans la playlist (et non à l’intégration dans la playlist), c’est différent. Vous voyez la différence ?

Conclusion

Voilà, vous savez (presque) tout ! Mon dernier conseil pour les musiciens DIY ? Faites les choses vous-même ! Surtout au début. Quand vous gagnerez en notoriété et n’aurez plus le temps, déléguez. Mais au début, si cela parait trop compliqué, faites-vous plutôt accompagner pour la mise en place des premières promotions, pour établir votre première stratégie de sortie musicale, formez-vous, prenez le temps pour ça et vous verrez qu’à court et long terme, vous allez gagner en efficacité et surtout … votre porte monnaie vous remerciera !

Et surtout, ne pensez pas chiffres mais audience de fans qui vous suivra sur le long terme. Un nombre de streams, ça vient et ça repart.

Source : Burstimo

Trouver une agence de promotion musical sérieuse ? Eviter les arnaques des labels et maisons de disques ? Trouver un attaché de presse ? Un guide pour vous aider à démarcher et garder le contrôle de votre musique.
formation marketing musical cpf

Découvre les formations "Développer et Promouvoir son Activité de Musicien Entrepreneur" et "Structuration et Booking pour les Musiciens Indépendants"

Comment se structurer ? Trouver des concerts ? Vendre ses prestations ? Promouvoir sa musique ? Développer sa fanbase ? Maitriser la publicité sur Facebook, Instagram et Youtube ? Comprendre l'Industrie Musicale ? Réussir sa campagne de crowdfunding ?

Eligibles au Compte Personnel Formation (CPF) ou finançables via Pôle Emploi, Afdas, Agefice et autres OPCO.

Le Blog de Guil’s Records

Guil’s Records est un label services, dirigé par Guilaine Robin, qui a lancé la communauté « Musicien DIY ». Plus de vingt années dans le milieu artistique, comme auteur-compositeur-interprète pour vous aider à développer votre projet musical.

Spécialités : Formation, Coaching pour les artistes indépendants. 

guil's records

Ce blog vous apportera de nombreux conseils, astuces et pratiques sur le marketing musical, le droit de la musique, la communication digitale, la promotion musicale, les stratégies de sorties, les clips vidéos et beaucoup d’autres choses.

 

Recevoir les notifications

NE LOUPEZ AUCUNE INFO !

Recevoir une notif à chaque nouvel article ? Alors cliquez 👇

JE DIS OUI 🙂

Catégories du Blog

Formation CPF

Formation "Devenir Musicien Entrepreneur"

EN SAVOIR PLUS

La Bible des Musiciens DIY

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Spotify a supprimé votre musique, pourquoi ? - Guil's Records - Musicien DIY - […] existe d’innombrables services qui prétendent vous aider à booster vos streams. Je vous en parle régulièrement et vous ai…

Laissez un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Webinaire Offert : Les 9 Etapes Indispensables Pour Développer ton Projet Musical