Guil's Records / Musicien DIY® : Conseils en Marketing Musical / Formations pour Artistes indés / Promotion Musicale

Spotify a supprimé votre musique, pourquoi ?

Mis à jour le 01/07/2021 | Publié le 24/02/2021 | Marketing Musical

Début d’année, Spotify a décidé de faire la guerre aux chansons qui, selon eux, contenaient des « streams frauduleux ».

En effet, des dizaines de milliers de chansons ont disparu de la plateforme du jour au lendemain.

Distrokid, responsable ?

Il y a eu beaucoup de désinformation sur ce qui s’est passé et pourquoi. Il y a eu notre chère théorie du complot qui circulait en accusant Distrokid d’être derrière tout cela (parce que beaucoup de chansons qui ont été supprimées provenaient d’artistes de DistroKid, mais c’est juste que la plateforme est très utilisée).

Au cours du week-end, Philip Kaplan, PDG et fondateur de DistroKid, a écrit un article pour aider les gens à comprendre ce qu’il s’est passé.

« Chaque mois, Spotify et d’autres services de streaming détectent les services de marketing et les playlists frauduleux, suppriment les pistes associées et envoient par courrier électronique une liste des pistes concernées aux distributeurs (afin que votre distributeur puisse vous en informer). Si vous recevez un avis par e-mail, il est possible que vous (ou un membre de votre équipe, un ami ou un fan) a utilisé l’un de ces faux services de marketing. Il est également probable que vous ne saviez pas que le service de marketing (ou la playlist) générait des flux frauduleux. Ce qui est une situation très décevante (pour vous et pour votre distributeur). « 

Ari Herstand, artiste indépendant et auteur d’un livre sur le music business, a rejoint Philip Kaplan pour échanger avec lui sur les véracitées, ou non, du rôle de Distrokid dans l’affaire, et savoir quoi faire si cela vous arrive. Alors, qu’en est-il ? Voici ses réponses :

  • Non, DistroKid n’a rien à voir avec ça
  • DistroKid transfère 100% de l’argent qu’il reçoit à l’artiste (à vérifier car suivant le pays de domiciliation, il y a une part de taxes)
  • DistroKid ne paie pas d’argent avant de le recevoir des DSP (Spotify, Apple, etc.)
  • DistroKid est le plus grand distributeur au monde (de loin), donc naturellement la plupart des chansons qui ont été supprimées provenaient d’artistes de DistroKid.

Après avoir enquêté, Philip a appris que des centaines de services d’escroquerie étaient utilisés par les artistes pour gonfler leur nombre de streaming (ou promouvoir leur musique, les plugger dans des playlists, etc.)

« C’est le résultat de nos efforts de protection contre le streaming artificiel – et ce n’est pas lié au distributeur que vous utilisez. » – Spotify

Ok, commençons par là.

Pourquoi est-ce arrivé ? Comment cela se passe-t-il ?

Il existe d’innombrables services qui prétendent vous aider à booster vos streams. Je vous en parle régulièrement et vous ai averti d’être vigilant face à ces agences. La plupart des services donnent une apparence légitime (« Nous n’utilisons pas de bots ! Nous ne présentons votre musique qu’à de vrais curators de playlist! »). Ari a passé les 3 dernières années à étudier ces services et en a même été victime. il y a 3 ans lorsque son album a été retiré. C’était un album distribué par CD Baby.

Ces services sont, dans l’ensemble, contraires aux conditions de service de Spotify. Alors évitez-les comme la peste ! Je ne vous le dirais jamais assez. Je vous ai fais une liste dans cet article des points à vérifier avant de faire appel à ce type d’agence.

Le fait que Spotify vire des chansons pour des « streams artificiels » (comme ils l’appellent), n’est pas nouveau. Ils le font simplement par vagues.

Et la dernière vague a commencé le 1er janvier 2021.

La règle de base : ne payez jamais un service pour commercialiser votre musique sur Spotify. Vous pouvez payer un service de promotion qui est transparent sur ses méthodes, mais pas un service qui vous fait payer pour des placements sur playlists. Un attaché de presse n’a aucun pouvoir de vous placer quelque part, mais un pouvoir de moyens et de contacts. Donc une pseudo agence n’a aucun pouvoir de garantir que vous serez placé sur une playlist. Si elle vous le promet, c’est que c’est une arnaque.

Qu’en est-il des publicités ?

Diffuser des publicités sur Facebook, Instagram ou Google pour inciter les gens à cliquer sur votre publicité qui les envoie ensuite sur Spotify n’est pas contraire aux conditions de Spotify. C’est du marketing légitime. Vous ciblez de vrais humains pour utiliser leurs doigts humains pour cliquer sur votre annonce et utiliser leurs oreilles humaines pour écouter votre musique sur Spotify.

En outre, engager une entreprise de relations publiques pour promouvoir votre musique et votre histoire sur les blogs et autres médias n’est bien sûr pas non plus contraire aux conditions de Spotify. Les entreprises de relations publiques contactent de vrais auteurs, rédacteurs et influenceurs humains pour utiliser leur cerveau, leur cœur, leur voix et leurs doigts humains pour parler et écrire sur vous et votre musique. Ce ne sont pas des serveurs de bots.

De même, cela peut être une bonne utilisation de votre budget de promotion (les éditeurs de playlist Spotify ont déclaré catégoriquement qu’ils lisent les blogs et font attention à qui les journalistes parlent et écoutent).

Faites juste attention, il y a aussi beaucoup d’escroqueries dans les agences de promo !

Spotify tente de se débarrasser de ces services frauduleux en donnant une leçon aux artistes. Mais c’est une façon vraiment merdique de le faire.

C’est une période extrêmement difficile pour être un artiste dans l’industrie de la musique ces jours-ci. Non seulement vous devez créer de la qualité, vous devez vous faire remarquer, commercialiser votre musique, la promouvoir, gérer votre marque sur les réseaux sociaux, et réserver des spectacles, des tournées et gérer toutes vos finances. Tout cela avant que quiconque dans l’industrie de la musique ne vous voie.

Nous savons que les maisons de disques portent de l’importance aux artistes en se fiant beaucoup sur les preuves sociales. Et pour beaucoup cela veut dire être numéros en streaming! Avoir une Grande image de marque! Engagement! Et une superbe histoire pour démarrer.

Les artistes ont donc été punis pour avoir tenté de faire ce qu’ils pensaient être censés faire – promouvoir leur musique.

Mais c’est le monde dans lequel nous vivons. Donc, si vous êtes un artiste, encore une fois, ne payez pas, je le répète, ne payez personne pour vous placer en playlist ou renforcer votre présence sur Spotify en vous garantissant des streams.

Qu’en est-il de Playlist Push et SubmitHub ou Groover ?

Ces services ne vont pas à l’encontre techniquement des conditions de service de Spotify. Techniquement. Mais il y a beaucoup de zones d’ombres et de nombreux artistes qui ont vu leur musique supprimée n’ont utilisé que Playlist Push ou SubmitHub.

Pour les non-initiés, Playlist Push est un service qui existe depuis environ 3 ans où ils disposent d’un réseau de curateurs de playlist qui sont payés pour écouter de la musique et éventuellement l’ajouter à leur playlist. Maintenant, ils ne sont techniquement pas payés pour ajouter votre chanson à leur playlist (c’est contraire aux conditions de Spotify). Juste payé pour écouter et et l’ajouter potentiellement. L’artiste paie un montant global (comme 1 500 $) pour soumettre sa chanson et, en fonction de votre genre, Playlist Push envoie la chanson aux curateurs de la playlist qui, selon eux, vont la diffuser.

Là où ça devient moins transparent sur le fonctionnement, c’est que les curateurs de la playlist gagnent en fait PLUS d’argent s’ils ajoutent votre chanson. C’est donc à leur avantage d’ajouter votre chanson. Donc non, ils ne sont pas payés pour l’ajouter, ils gagnent simplement plus d’argent s’ils ajoutent une chanson.

C’est ainsi que la chanson du groupe funk d’Ari a été ajoutée aux playlists « 90s boy bands » et « P! Nk and Avril Lavigne » alors que la chanson n’a rien à voir avec ces playlists. Et, cela a eu une mauvaise répercussion sur leurs fans et perturbé leur algorithme Spotify.

Vous voyez, Spotify est de plus en plus guidé par l’algorithme. Nous connaissons Discover Weekly, Radio, etc. Et s’ils commencent à lancer votre musique dans le Discover Weekly de quelqu’un qui n’aimerait certainement PAS votre musique (parce qu’ils aiment les groupes de garçons des années 90 et P! Nk et que vous faites du funk des années 1970), Spotify va pensez que les gens n’aiment tout simplement pas votre musique et vont moins la diffuser.

SubmitHub fonctionne comme Groover, vous pouvez payer une personne pour écouter votre musique et éventuellement l’ajouter à sa playlist. Il faut vérifier ces playlists car certains ajoutent un max d’artistes pour gonfler leur facture à la fin du mois auprès de Groover ou Submithub. Groover, normalement, est plus strict sur les influenceurs proposés sur sa plateforme, et vérifie régulièrement les réponses faites aux artistes.

Le soucis est que Spotify ne peut pas vraiment différencier – ou tout simplement s’en fiche – les escrocs et les fraudeurs et les influenceurs sincères, et ils s’en prennent aux victimes. Les artistes.

Quelles solutions si cela vous arrive ?

Si vous êtes un artiste distribué sur DistroKid, vous pouvez contester le retrait ici. DistroKid vous défendra auprès de Spotify si vous montrez que vous n’avez rien fait de mal. Si en effet vous avez payé une agence bidon … ce sera plus compliqué.

Vous pouvez également entrer en contact avec Spotify directement et plaider votre cause.

Si cela ne fonctionne pas, il est recommandé d’arrêter immédiatement le service de connexion / marketing de playlist avec lequel vous travaillez et de redistribuer vos chansons / albums. Vous pourrez peut-être utiliser le même distributeur. Si vous utilisez les mêmes numéros ISRC (vous aurez besoin d’un nouvel UPC), vos streams devraient rester intacts.

Je remercie Ari qui m’a autorisé à traduire son article en français pour vous donner ces informations. Article original : https://aristake.com/spotify-removed-music

distribution digitale
Votre musique est supprimée de Spotify du jour au lendemain ?
formation marketing musical cpf

Découvre les formations "Développer et Promouvoir son Activité de Musicien Entrepreneur" et "Structuration et Booking pour les Musiciens Indépendants"

Comment se structurer ? Trouver des concerts ? Vendre ses prestations ? Promouvoir sa musique ? Développer sa fanbase ? Maitriser la publicité sur Facebook, Instagram et Youtube ? Comprendre l'Industrie Musicale ? Réussir sa campagne de crowdfunding ?

Eligibles au Compte Personnel Formation (CPF) ou finançables via Pôle Emploi, Afdas, Agefice et autres OPCO.

Le Blog de Guil’s Records

Guil’s Records est un label services, dirigé par Guilaine Robin, qui a lancé la communauté « Musicien DIY ». Plus de vingt années dans le milieu artistique, comme auteur-compositeur-interprète pour vous aider à développer votre projet musical.

Spécialités : Formation, Coaching pour les artistes indépendants. 

guil's records

Ce blog vous apportera de nombreux conseils, astuces et pratiques sur le marketing musical, le droit de la musique, la communication digitale, la promotion musicale, les stratégies de sorties, les clips vidéos et beaucoup d’autres choses.

 

Recevoir les notifications

NE LOUPEZ AUCUNE INFO !

Recevoir une notif à chaque nouvel article ? Alors cliquez 👇

JE DIS OUI 🙂

Catégories du Blog

Formation CPF

Formation "Devenir Musicien Entrepreneur"

EN SAVOIR PLUS

La Bible des Musiciens DIY

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le marketing musical : qu'est ce que c'est exactement ?? - Guil's Records - […] Encore une fois, de façon « éthique » et pas en achetant des bots qui vont vous faire fermer vos comptes…

Laissez un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Webinaire Offert : Les 9 Etapes Indispensables Pour Développer ton Projet Musical

Ne loupe plus aucun article !

Ne loupe plus aucun article !

Reçois directement une notification à la sortie des nouveaux articles avant tout le monde !

C'est OK, au prochain article :)