Guil’s Records / Musicien DIY® : Conseils en Marketing Musical / Formations pour Artistes indés / Promotion Musicale

Quel distributeur digital choisir pour diffuser ma musique en ligne ?

Mis à jour le 17/08/2022 | Publié le 25/03/2020 | Streaming, Marketing Musical

La grande question qui revient régulièrement chez les musiciens : Comment choisir mon distributeur digital, pour diffuser ma musique sur Spotify, Apple Music et Deezer ?

Cet article va vous donner des pistes.

Vous aurez en bonus accès à un comparatif des coûts complet pour choisir en connaissance de cause : entre les abonnements à l’année ou les coûts une fois à la sortie, qu’est-ce qui est vraiment le plus intéressant et le moins cher pour votre projet ? Toutes les réponses vous seront apportées.

L’ère du numérique a apporté quelque chose de bénéfique pour les musiciens indépendants : la possibilité de distribuer leur musique, partout, à moindre coût et sans intermédiaire ! Plus besoin d’avoir signé dans une maison de disque pour être diffusé et visible, et les artistes indépendants peuvent récupérer tous leurs droits directement !

C’est une réelle opportunité pour les Musiciens DIY ! Seulement … comme pour beaucoup d’outils sur le net, les choix sont tellement nombreux qu’il est parfois difficile de savoir vers quelle plateforme aller pour distribuer sa musique.

Il existe déjà quelques comparatifs de plateformes de distribution digitale sur internet. Cet article propose un étalage de quelques plateformes que j’ai choisi et que j’utilise pour vous faire un comparatif récent (qui est mis à jour régulièrement) avec des critères de choix utiles pour vous aider.

Spoiler : dans le langage courant, nous parlons de « distributeur ». Mais ce sont en fait des « agrégateurs » pour la plupart. Les distributeurs ne sont pas accessibles si facilement aux indépendants et sont : Idol, Belive, par exemple. Pour faire simple, j’utilise le terme de distributeur pour tout dans cet article.

 

Comment choisir un distributeur digital ?

 

Tunecore, Distrokid, Imusician, Wiseband, Landr, Spinnup, Cdbaby, TQIDr, Inouïe Distribution, Amuse, Ditto ?

 

Quelques critères pour vous aider à choisir suivant vos besoins

  1. Sur quelles plateformes de streaming et téléchargement diffuse le distributeur numérique ?
    Cela n’apporte pas grand-chose que le distributeur vous propose de distribuer votre musique sur 200 plateformes. Sachez que plus de 90% des revenus proviennent de moins de dix plateformes. Les grosses plateformes aujourd’hui sont Spotify, Itunes et Deezer. Pour le téléchargement : Amazon music. Il faut aussi s’intéresser aux distributeurs qui proposent de mettre vos musiques pour les story Instagram, Facebook ou encore Tik Tok. Concernant BEATPORT (pour les artistes électro), cela peut influencer le choix du distributeur. A ce jour, sauf changement depuis la rédaction de cet article, seul CD Baby ne permet pas la distribution sur Beatport.
  2. La langue de la plateforme
    Anglais ou Français
  3. Tarifs pour la mise en ligne et coûts annuels
    Tarif par sortie ? Par an ? Une fois la musique distribuée faut-il payer chaque année sans quoi elle est retirée ? Il faut calculer le coût final et ce que ça vous rapporte avec les frais de mise en ligne, le coût annuel et les commissions qu’ils prennent. Cela dépendra de votre fréquence de diffusion. Par exemple, si vous ne faites que deux sorties par an de single, ce sera plus intéressant de choisir CDBaby que Distrokid, mais si vous faites 10 sorties dans l’année, Distrokid sera plus intéressant pour vous (voir tableau de calcul à télécharger).
  4. Commissions du distributeur digital
    Quelle part prend le distributeur sur chaque service ? Quelles royalties me reste-t-il ?
  5. Label
    Puis-je utiliser le nom de mon label ?
  6. Licence pour covers
    Si vous distribuez des reprises, vous devez obtenir et payer une licence pour droits de reproduction mécanique pour les USA et Canada. Vous n’avez pas besoin de la permission des créateurs mais il faut une licence. Certains distributeurs le font pour vous.
  7. Les options proposées
    Pourrais-je proposer facilement ma musique via Spotify for artist aux playlists ?
    Puis-je faire du Pressage CD et merchandising ?
    Aurais-je une page presave pour les plateformes de streaming ?
  8. Comment cela se passe pour les droits d’auteurs ?
    ils sont dus sur toutes les ventes de téléchargement et de streaming. Les droits d’auteur sur le streaming sont directement prélevés par les plateformes comme Spotify et Deezer, et payés à la société de gestion du pays de l’acheteur. La société de gestion reverse à l’artiste les droits d’auteurs (si vous êtes adhérents à la Sacem par exemple). Le distributeur reverse directement à l’artiste les royalties des ventes et streaming (revenus digitaux). Si vous ne souhaitez pas être à la Sacem (ou Sabam en Belgique) mais voulez qu’une société récupère vos droits d’auteurs, certains distributeurs peuvent vous y aider. Concernant le publishing, cela concerne les Etats-Unis et le Canada.
  9. Synchronisation : Certaines plateformes proposent aussi le placement de vos musiques (synchronisation) pour la TV, pubs etc… si c’est un de vos besoins, il faudra vérifier que le distributeur le propose.

A savoir : la monétisation Youtube est différente d’une diffusion sur Youtube music. Vous pouvez très bien choisir la monétisation (si des autres utilisent votre musique sur Youtube) mais ne pas avoir votre musique diffusée sur les Youtube Topic.

 

Le tableau récapitulatif avec une simulation du coût de vos sorties ! 

Tableau Comparatif Complet des Coûts

Les distributeurs digitaux

 

1. The Queen is Dead Records

logo the queen is dead records

Lien : Distribution – TQIDr | La distribution digitale accessible à tous

 
Plateformes de diffusion : les plus importantes : iTunes & Apple Music, Amazon music, Google Play, Spotify, Deezer, Youtube music, Napster, Shazam, Facebook/Instagram, TikTok, Beatport (en option).
 
The Queen is dead Records est avant  tout un label musical indépendant et humain. 
Conscient des problématiques des Musiciens Indépendants, Laurent a lancé une plateforme digitale spécialement pensée pour les Indés qui démarrent, ou n’ont pas les moyens de distribuer leur musique. En plus de la distribution, il vous apportera des conseils sur la qualité de vos titres et propose des services annexes comme le mixage ou mastering.
 
Tarif de la distribution :
Entre 3 et 20 €.
 
Coût annuel : aucun
 
Services supplémentaires :
Mastering de vos morceaux. Il faut savoir que Laurent est avant tout un PRO de la musique (mixage, mastering, prise de son, arrangement, etc…). Il ne vous propose pas qu’un service commercial basique mais une réelle écoute de vos morceaux pour s’assurer qu’ils soient OK pour être diffusés. Il pourra aussi intégrer votre musique à sa webradio.
 
Rapport statistiques :
Oui.

 

2. Distrokid

distrokid-distributeur
7% de réduction pour vous en cliquant ici : https://distrokid.com/vip/seven/1687018
 
Plateformes de diffusion : les plus importantes
iTunes & Apple Music, Amazon music, Google Play, Spotify, Deezer, Youtube music, Napster, Shazam, Facebook/Instagram, Beatport, TikTok
 
Royalties : 100 %
 
Droits d’auteurs (publishing) : non
Les sociétés de gestion collectives collectent directement des plateformes de streaming vos droits d’auteurs pour les reverser (il faut bien sûr que vous soyez adhérent de l’une d’elles).
 
Synchronisation : non
 
Monétisation Youtube (ID Content) : oui
4,95 $ / an et 20% de commissions
Si quelqu’un met vidéo sur Youtube qui contient ne serait-ce qu’un extrait de votre musique, vous pouvez être rémunéré à partir des revenus collectées sur la publicité insérée sur la vidéo. Si la vidéo n’est pas monétisée vous ne touchez rien.
 
Tarif de la distribution :
Le prix n’est pas à l’album ou au titre, mais de 19,99 dollars par an pour diffuser vos chansons en illimité. Que ce soit sous format single, EP ou album. Distribution illimitée pour un artiste.
Si vous voulez que votre sortie reste sur les plateformes à vie, cela coûtera 29,99 $ (possibilité de le faire si le titre est déjà sorti).
 
Coût annuel : 19,99 $
Pour 2 artistes ; 35,99 $ / an, et un label de 5 artistes 79,99 $ / an
 
Services supplémentaires :
  • Presave pour Spotify
  • Vidéos « humoristiques » avec votre titre pour promouvoir sur les réseaux et vos sites
  • Possibilité d’ajouter énormément d’informations par titre (auteurs, compositeurs, studio, producteur, arrangeur, label etc…), les paroles pour une synchro avec plateformes d’écoutes
  • Release Spotify : soumettre single plus de 2 semaines avant la date de sortie pour qu’il puisse être considéré par les playlists 7 jours avant la date de sortie. Je vous conseille de programmer votre sortie 3 semaines maxi avant la date de sortie.
 
Rapport statistiques : léger pour les statistiques sur spotify (juste les vues), pour itunes et amazon : vues et ventes, pour Apple : vues, données démographiques, pays … , pas d’autres statistiques
 
Nom label : oui
 
ISRC : gratuit (mais faites plutôt la demande sur ISRC France)
 
Fréquence de paiement : immédiat après 3 mois
 
Licence pour covers :
Vous pouvez distribuer légalement des reprises, la plateforme s’occupe des licences. 
Imusician propose un article très clair concernant la distribution de reprises suivant le pays de diffusion et les autorisations à avoir.
 
Ajout 29/03/2020 : un de nos lecteurs, Alexandre Pachabezian, nous a fait part d’une information importante ! Pour les musiciens qui souhaitent publier des covers, Distrokid fait payer en plus 12$/cover par an … ce qui est bizarre puisque la Sacem a des accords avec les plateformes de Streaming qui diffusent les reprises.
Cela doit être lié au copyright, donc plutôt pour les pays anglo-saxons comme les Etats-Unis ou le Canada, où il faut clearer les titres en payant une licence. mais je pense qu’ils ne veulent pas s’embêter à faire le tri pour savoir si une reprise dépend de la Sacem ou non.
Dans leur FAQ, ils indiquent que même si vous avez déjà une licence, « you still must opt into DistroKid’s license anyway. The reason is because we have no way of confirming that the original songwriter is getting paid their legally-required share–unless we’re the ones paying them ».
Donc si vous souhaitez publier des covers sur Distrokid, pour les titres Américains, n’achetez pas à l’avance la licence, elle sera directement payée via Distrokid.
 
En bonus, une vidéo d’Etienne Tremblay, de « La machine à mixer », montrant la procédure pour mettre en ligne votre musique sur Distrokid :

7% de réduction pour vous en cliquant ici : https://distrokid.com/vip/seven/168701 

 

3. Inouïe Distribution

inouie distribution logo

Lien : Distribution numérique musique – Inouie Distribution Pro

 
Leur crédo ? Donner toutes leurs chances à des artistes émergents et indépendants ayant un projet qualitatif, qu’il soit jazz, musique du monde, musique urbaine ou autre. 

 

La structure peut proposer aux artistes la possibilité d’une distribution numérique et/ou physique dans les grandes enseignes (Fnac, Leclerc, Cultura) mais aussi les boutiques de vente en ligne. Il faut bien sûr pour les grandes enseignes montrer un projet sérieux.

 

Aucune cotisation annuelle n’est demandée : Inouïe distribution, c’est une participation financière initiale unique pour une présence mondiale et permanente sur  les plateformes. 

 

Inouïe Distribution propose également une aide à la gestion des profils artistes sur Spotify, Deezer et Apple Music, ainsi que la gestion de la monétisation des vidéos sur YouTube (YouTube Content ID).

 

Assistance par téléphone et par mail en français aux artistes distribués.

 

Services supplémentaires :  conseils et services aux labels distribués, fabrication de CDs et vinyles, merchandising.

 

4. Cd Baby

cd baby logo
Plateformes de diffusion : les plus importantes
iTunes & Apple Music, Amazon music, Google Play, Spotify, Deezer, Youtube music, Napster, Shazam, Facebook/Instagram, TikTok
 
Royalties : 91 %
 
Droits d’auteurs (publishing) : oui
A priori disponible même si vous êtes à la SACEM
Pour 29,95 $ par single, votre musique est enregistrée avec des sociétés collectives (si vous n’êtes adhérent à aucune actuellement). Pour un album, le coût est de 69 $ (adhérer à la Sacem = 150 euros environ à vie).
 
Synchronisation : oui
 
Monétisation Youtube (ID Content) : oui
Si quelqu’un met vidéo sur Youtube qui contient ne serait-ce qu’un extrait de votre musique, vous pouvez être rémunéré à partir des revenus collectées sur la publicité insérée sur la vidéo. Si la vidéo n’est pas monétisée vous ne touchez rien.
C’est compris dans le prix.
 
Tarif de la distribution :
9,95 $ pour un single, 29 $ pour un album
Le tarif comprend la monétisation Youtube, la licence de synchronisation et le presave pour Spotify
 
Coût annuel :
Aucun coût annuel, une fois que vous payez la sortie de votre musique, elle est sur les plateformes à vie.
 
Services supplémentaires :
  • Pressage CD et vente vinyls : Vous pouvez vendre vos CD à partir de 50 disques : les tarifs sont de 179 dollars pour 100 CD dans une pochette carton et jusque 224 dollars pour 100 CD ecowallet
  • Partenariat avec show.co pour donner de la visibilité et faire des compagnes de presave sur Spotify. Création d’une page de promotion sur hero.com et est un service de promotion de votre album sur CD BABY
  • Release Spotify : soumettre single plus de 2 semaines avant la date de sortie pour qu’il puisse être considéré par les playlists 7 jours avant la date de sortie. Je vous conseille de programmer votre sortie 3 semaines maxi avant la date de sortie.
 
Rapport statistiques
Nom label : possibilité de distribuer la musique de plusieurs artistes sur un seul compte en créeant un compte comme vous le feriez pour un compte artiste.
ISRC : gratuit (mais faites plutôt la demande sur ISRC France)
 
Solde minimum de paiement : 10 $
 
Playlist curator : CdBaby Mixtape Playlist
 
Licence pour covers : renvoi vers easysonglicensing.com
Imusician propose un article très clair concernant la distribution de reprises suivant le pays de diffusion et les autorisations à avoir.

Tableau Comparatif Complet des Coûts

5. Tunecore

tunecore logo
Plateformes de diffusion : les plus importantes
iTunes & Apple Music, Amazon music, Google Play, Spotify, Deezer, Youtube music, Napster, Shazam, Facebook/Instagram, Beatport, TikTok
 
Royalties : 100 %
 
Droits d’auteurs (publishing) : oui
Le publishing correspond à l’édition. Tunecore devient votre éditeur et prend sa commission. Si vous êtes déjà dans une société de gestion, comme la SACEM, ce service ne vous servira pas. Le publishing concerne généralement les pays comme les Etats-Unis qui ne gèrent pas les droits d’auteurs comme l’Europe. Si vous vendez aux Etats-Unis, il est mieux de prendre un copyright pour votre musique et un publishing US. Tunecore dans ce cas sert d’intermédiaires.
Administration des droits d’auteur : 69,99€ pour tout votre catalogue et 15% de commission.
Tunecore a signé un partenariat en direct avec les sociétés de gestion des droits dans le monde entier (comme la Sacem). Si vous n’êtes affilié à aucune société de perception de vos droits d’auteurs, la moitié de ce qui vous ai du n’est pas collecté (pour vos droits d’auteurs).
formation marketing musical cpf

Formation Star : Devenir Musicien Entrepreneur

Financements possibles : CPF ou OPCO

Vous souhaitez devenir Musicien Entrepreneur, développer votre audience, maitriser la publicité Facebook/Instagram/Youtube, connaitre le fonctionnement de l’industrie musicale, tout connaitre sur la distribution digitale et les stratégies de sortie, savoir comment vous structurer et trouver des concerts ?

36 heures de formations + Documents pratiques pour devenir entrepreneur de votre musique, comprendre l’industrie musicale, structurer votre activité, trouver vos fans et promouvoir votre musique, booker vos concerts et vivre de la musique. 

 

Tunecore s’occupe, avec ce service, de collecter ce qui est dû en complément des sociétés de gestion collective pour s’assurer que tout l’argent que vous devez avoir vous reviens. Ils indiquent que la SACEM collecte 50% des droits pour l’exécution sur TV radio sonnerie mobile et l’exécution numérique pour le streaming et satellite radio. Ce qui n’est pas collecté par la SACEM seraient les droits mécaniques pour 25% sur les ventes d’albums et le streaming et pour 25% pour la synchronisation. A priori vous avez la possibilité de travailler avec les deux organismes.
Alors oui, il semblerait que la SACEM ne récupère pas les droits de reproduction mécaniques pour le territoire des Etats-Unis et du Canada.
Personnellement, je ne vous conseillerais pas de le faire, et ce sera difficile à gérer avec les taxes étrangères et les impôts en France. Prenez plutôt rendez-vous avec une société de gestion collective dans votre pays pour trouver un arrangement. Et ne signez pas de contrat avec des plateformes étrangères sans prendre conseil auprès d’un avocat.
Imusician propose un article très clair concernant la distribution de reprises suivant le pays de diffusion et les autorisations à avoir.
Synchronisation : oui
Le tarif est de 69,99 € par an en paiement unique et vous soumettez autant de titres que vous le souhaitez. Tunecore prend 20% de commission.
 
Monétisation Youtube (ID Content) : oui
Vous pouvez aussi monétiser votre musique sur Youtube pour 9 € par sortie, Tunecore prend une commission de 20%.
C’est-à-dire que si quelqu’un met vidéo sur Youtube qui contient ne serait-ce qu’un extrait de votre musique, vous pouvez être rémunéré à partir des revenus collectées sur la publicité insérée sur la vidéo. Si la vidéo n’est pas monétisée vous ne touchez rien.
 
Facebook monétisation :
Vous avez accès à l’option Facebook Music pour gagner de l’argent lorsque votre musique est utilisée sur Facebook et Instagram. Ce service est gratuit et vous pouvez soumettre vos chanson pour monétisation. Tunecore garde une commission de 20%.
 
Tarif de la distribution :
Coût annuel, sorties illimitées (TuneCore a changé son business model en 2022, avant il fallait payer par année pour chaque sortie).
 
Coût annuel : une offre gratuite (ils ne précisent pas la commission qu’ils conservent), puis 3 offres : 14,99/an ; 29,99/an ou 49,99/an.
 
Services supplémentaires :
  • Tunecore propose des services partenaires comme radio AirPlay et vous pouvez avoir une offre de réduction de 10 dollars pour utiliser le service feature FM.
  • Mastering entre 9,95 $ et 75 $ pour du sur-mesure, Pressage CD via Confliktarts (sans remise spéciale)
Rapport statistiques :
Très détaillé avec les ventes, streams, données démographiques
 
Nom label : possibilité de distribuer la musique de plusieurs artistes sur un seul compte en créeant un compte comme vous le feriez pour un compte artiste. Sur l’option tarifaire la plus élevée.
 
ISRC : gratuit (mais faites plutôt la demande sur ISRC France)
 
Fréquence de paiement : Hebdomadaire sur les deux mois précédents
 
Licence pour covers : Non
Ils indiquent de se rendre sur coversong licensing pour l’achat de la licence mécanique USA.
Pour la France, pas de licence à avoir pour distribuer sur les plateformes de streaming qui ont des accords avec la SACEM. Ce sont les plateformes qui gèrent les droits. Par contre si vous diffusez sur votre site web, SoundCloud ou Facebook le flux de streaming, vous devrez demander l’autorisation à la SACEM.
Et cela ne vaut que pour les reprises, pas pour les remix ou utilisation de sample (dans ces cas il faut les autorisations des auteurs compositeurs éditeurs producteurs).
Lorsque vous diffusez une reprise, pour que les plateformes ne les bloquent pas, il ne faut généralement pas indiquer dans le titre le nom de l’interprète original, pour ne pas pouvoir confondre.

 

6. Imusician

imusician

Plateformes de diffusion : les plus importantes
iTunes & Apple Music, Amazon music, Google Play, Spotify, Deezer, Youtube music, Napster, Shazam
 

Royalties : 0 à 100 % suivant la formule
 

Droits d’auteurs (publishing) : non
Les sociétés de gestion collectives collectent directement des plateformes de streaming vos droits d’auteurs pour les reverser (il faut bien sûr que vous soyez adhérent de l’une d’elles).
 

Synchronisation : oui
7,95 $ par mois au minimum
 

Monétisation Youtube (ID Content) : oui
Si quelqu’un met vidéo sur Youtube qui contient ne serait-ce qu’un extrait de votre musique, vous pouvez être rémunéré à partir des revenus collectées sur la publicité insérée sur la vidéo. Si la vidéo n’est pas monétisée vous ne touchez rien.
 

Tarif de la distribution :
Un single est à 9 € avec une commission de 30%,
EP à 19 €
et l’album à 29 €
Pour garder vos royalties à 100 % il faudra débourser 39 € pour un single 79 € pour un EP et 99 € pour un album.
 

Coût annuel : aucun
 

Services supplémentaires : 

  • Depuis peu, Imusician propose un service de pressage et de synchronisation. Le tarif des CD est de 340 € hors-taxe pour 500 CD en pochette carton, les 100 CD en pochette carton sont à 240 € hors-taxe.
  • Imusician propose maintenant pour 39 € en plus par sortie un profil artiste, une page de presave sur Spotify et 0 € de commission. 
  • Mastering en ligne

 

Rapport statistiques : oui
 

Nom label : coût en plus
 

ISRC : gratuit (mais faites plutôt la demande sur ISRC France)
 

Fréquence de paiement : Mensuel sur les 3 derniers mois
 

Playlist curator : oui

 

7. Spinnup

Edit Mai 2022 : J’enlève Spinnup du comparatif après leur décision de devenir une plateforme de distribution réservée aux artistes qu’ils inviteront directement, en mettant de côté tous les artistes indépendants qui leur avaient fait confiance.

 

8. Wiseband

wiseband logo

Plateformes de diffusion : les plus importantes
iTunes & Apple Music, Amazon music, Google Play, Spotify, Deezer, Youtube music, Napster, Shazam, Facebook/instagram, Beatport
 

Royalties : 91 %
 

Droits d’auteurs (publishing) : non
Les sociétés de gestion collectives collectent directement des plateformes de streaming vos droits d’auteurs pour les reverser (il faut bien sûr que vous soyez adhérent de l’une d’elles).
 

Synchronisation : non
 

Monétisation Youtube (ID Content) : oui
Compris dans le prix.
Si quelqu’un met vidéo sur Youtube qui contient ne serait-ce qu’un extrait de votre musique, vous pouvez être rémunéré à partir des revenus collectées sur la publicité insérée sur la vidéo. Si la vidéo n’est pas monétisée vous ne touchez rien.
 

Tarif de la distribution :
29 euros par album,
10 euros par single
 

Coût annuel :
49 euros/an ou 4,99 euros / mois pour un artiste
390 euros/an ou 39 euros / mois pour un label 

Services supplémentaires :

  • Stockage de vos CDs et expédition aux clients
  • Pressage CD, merchandising, Impressions flyers affiches …
  • Routage de vos affiches auprès des salles de concerts lors des tournées
  • Expédition du merchandising directement aux salles de concert où vous jouez ; Commissions 16% du prix de vente HT ; Tarif 500 cds pochette carton : 428 euros HT ; 50 Tshirts blanc logo face 1 couleur 208 euros HT
  • Wiseband permet de mettre en ligne des boutiques personnalisables que vous pouvez intégrer à votre site web, blog ou site wordpress. Via band.fm, ils proposent aussi de créer votre site artiste.
  • Pour la eboutique, Wiseband prend 9% de commission sur les paiements.
  • Promo via Muzicenter. 

Rapport statistiques : oui
 

Nom label : oui, si forfait label
 

ISRC : gratuit (mais faites plutôt la demande sur ISRC France)
 

Fréquence de paiement : Mensuel sur les 45 jours précédents
 

Solde minimum : 10 €

 

9. LANDR

imusician

Plateformes de diffusion : les plus importantes
iTunes & Apple Music, Amazon music, Google Play, Spotify, Deezer, Youtube music, Shazam, Beatport, TikTok
 

Royalties : 100 %
 

Droits d’auteurs (publishing) : non
Les sociétés de gestion collectives collectent directement des plateformes de streaming vos droits d’auteurs pour les reverser (il faut bien sûr que vous soyez adhérent de l’une d’elles).
 

Synchronisation : non
 

Monétisation Youtube (ID Content) : oui
Si quelqu’un met vidéo sur Youtube qui contient ne serait-ce qu’un extrait de votre musique, vous pouvez être rémunéré à partir des revenus collectées sur la publicité insérée sur la vidéo. Si la vidéo n’est pas monétisée vous ne touchez rien.
 

Tarif de la distribution :
10 morceaux : 12 euros/an
30 morceaux : 24 euros /an
Illimité : 48 euros / an
 

Coût annuel :
10 morceaux : 12 euros/an
30 morceaux : 24 euros /an
Illimité : 48 euros / an
 

Services supplémentaires :

  • Accès gratuit aux outils promotionnels
  • Mastering en ligne

 

Rapport statistiques :
Statistiques détaillées
 

ISRC : gratuit (mais faites plutôt la demande sur ISRC France)
 

Fréquence de paiement : 45 à 90 jours après diffusions
 

Solde minimum : 1,01 €
 

Playlist curator : oui
 

Licence pour covers :
Se charge des redevances et licences si reprises

10. Amuse

Plateformes de diffusion : iTunes & Apple Music, Amazon music, Spotify, Deezer, Youtube music, Shazam, Tidal, Napster, dans le forfait gratuit ; TikTok, Instagram, Facebook, Soundcloud dans la version payante

 

Royalties : 100%
Royalty Splits (15% fee)

 

Tarif de la distribution :
Gratuit : 12 morceaux par an
24,99$ par an : sorties illimitées, youtube content ID (15% frais), choix de la date de sortie, Tiktok et IG
59,99 par an : en plus, gestion de plusieurs artistes (mode label)

 

Release : 4 semaines dan le plan gratuit, 2 semaines dans le second plan

 

Coût annuel : Gratuit ou coût distribution

 

Services supplémentaires :
Accès vers Spotify for Artist

 

 

11. Ditto

Plateformes de diffusion : les plus importantes : iTunes & Apple Music, Amazon music, Google Play, Spotify, Deezer, Youtube music, Shazam, Beatport, TikTok, Tidal, + Instagram, Triller, Twitch, VEVO, facebook, snapchat

 

Royalties : 100%

 

Droits d’auteurs (publishing) : non
 

Synchronisation : non
 

Monétisation Youtube (ID Content) : oui

 

Tarif de la distribution :
Artist : 19 euros par an
Professionnal : 2 artistes pour 29 euros par an (offre compilation en plus)
Label : 69 euros par an pour 5 artistes (peu monter jusque 40 artistes pour 299 euros) (offre compilation en plus)

 

Coût annuel : tarif de distribution

 

Services supplémentaires :

  • Smartlink et Presave
  • Enregistrement dans les charts (Billboard, ARIA and the Official UK Charts)
  • Submission playlists
  • Campagnes promotionnelles

 

Rapport statistiques :
Statistiques détaillées

 

Conclusion

Comme vous pouvez le lire, toutes les plateformes de distribution digitale proposent généralement les mêmes services de base. Votre choix se fera donc sur les périodes de diffusion, et options supplémentaires dont vous auriez besoin.
Et Zimbaland ? L’entreprise a rejoint Tunecore !
Et BELIEVE ? C’est un distributeur digital et physique, et tout le monde ne peut pas signer un contrat de distribution avec Believe Music, il faut passer par la case « candidature ».

Spinnup a fermé ses portes aux artistes indépendants.

Cela peut encore changer au moment où vous lisez cet article (même si j’essaye de le mettre à jour régulièrement).

Tableau Comparatif Complet des Coûts

J’espère que ce compte-rendu et études de cas vous aideront à faire vos choix.
J’ai utilisé de mon côté Imusician pour mes deux premiers albums, et j’utilises depuis Janvier 2020 Distrokid. J’ai fais ce choix car j’avais eu des soucis avec Imusician pour le Release sur Spotify (procédure compliquée alors qu’avec Distrokid en 2 clics vous pouvez proposer votre musique aux playlists) et parce que je souhaitais sortir un single par mois, le coût financier fût le choix principal.
Bonne diffusion de vos musiques !

Le Blog de Guil’s Records

Guil’s Records est un label services, dirigé par Guilaine Robin, qui a lancé la communauté « Musicien DIY ». Formations adaptées et accessibles, coachings, ateliers avec les MJCs et SMACS.

Spécialités : Formation, Coaching pour les artistes indépendants. 

guil's records

Ce blog vous apportera de nombreux conseils, astuces et pratiques sur le marketing musical, le droit de la musique, la communication digitale, la promotion musicale, les stratégies de sorties, les clips vidéos et beaucoup d’autres choses.

 

Recevoir les notifications

NE LOUPEZ AUCUNE INFO !

Recevoir une notif à chaque nouvel article ? Alors cliquez 👇

JE DIS OUI 🙂

Les Bibles des Musiciens DIY

12 Commentaires

  1. Bonjour Merci pour cette article vraiment très bien détaillé. Cependant j’ai une question, est- ce qu’on peut avoir deux distributeur en même temps pour un même compte artiste ? par exemple je distribue 1 single avec Spinnup et un album avec distrokid et ils ce retrouve sur le même compte Spotify artiste sans devoir tout migrer.

    Réponse
    • Oui vous pouvez distribuer des titres différents avec des distributeurs différents sans soucis.

      Réponse
      • Top Merci beaucoup et plein de réussite pour vos projets 🙂

        Réponse
        • Merci beaucoup Zanaz, plein de réussite dans tes projets musicaux

          Réponse
  2. Bonjour et tout d’abord merci pour votre étude très intéressante. J’ai cependant une question : pourquoi est-il préférable de faire la demande ISRC soi-même plutôt que de laisser le distributeur la faire ?
    Merci à vous
    Axel

    Réponse
    • Bonjour Axel, c’est mieux de le demander pour avoir ta propre racine ISRC et récupérer tes droits. Beaucoup de distributeurs mettent sinon leur propre ISRC et récupèrent eux les droits voisins (des producteurs)

      Réponse
      • Je ne savais pas. Merci pour ce précieux renseignement 😉

        Réponse
  3. merci pour cette étude très complète et intéressante !

    mais pourquoi n’avez vous pas intégré ditto dans le comparatif ?

    Réponse
    • C’était un choix délibéré, de faire un tri car il y a bien sûr beaucoup d’autres distributeurs. J’ai choisi les plus connus, utilisés et avec de bons retours

      Réponse
  4. Super article très complet !Merci et bravo.Nico

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. 🎄Le Calendrier De L’Avent 2022 de The Queen Is Dead Records – Le blog de TQIDr - […] la distribution digitale avec un distributeur inconnu qui a le privilège d’apparaître dans le classement de Guil’s Records (Beaucoup…
  2. 7 outils pratiques pour les musiciens à utiliser en 2022 - Guil's Records - […] rédigé un article avec comparatifs de distributeurs digitaux et les coûts sur plusieurs années par type de projet (singles,…
  3. Comparatif de sociétés de pressage Cd, duplication Cd et vinyles - Guil's Records - […] J’ai rédigé un article comparant les distributeurs digitaux les plus connus. […]
  4. Chère année 2020, Faisons le bilan - Guil's Records - […] Distributeur digital pour les musiciens […]
  5. 21 façons de gagner de l'argent avec la musique - Guil's Records - […] vous conseille de lire l’article comparant les distributeurs digitaux, et si vous souhaitez aller plus loin, je vous propose…

Laissez un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Webinaire Offert : Les 9 Etapes INDISPENSABLES Pour Développer ton Projet Musical

Ne loupe plus aucun article !

Ne loupe plus aucun article !

Reçois directement une notification à la sortie des nouveaux articles avant tout le monde !

C'est OK, au prochain article :)