21 façons de gagner de l’argent avec la musique

vivre de la musique

Les musiciens ont de plus en plus le contrôle de leur musique. Plus besoin d’intermédiaire pour diffuser ses chansons, ou communiquer avec ses fans. Ils peuvent gérer leur communication, leur visibilité et leurs revenus. Mais ils ne savent pas toujours comment gagner de l’argent avec la musique.

Justement, comment vivre de la musique lorsqu’on est artiste indépendant ? Le streaming, bien qu’apportant des revenus de façon continue, n’est pas suffisant pour vivre de sa musique. Alors qu’elles sont les sources de revenus pour construire une carrière durable ?

Voici plusieurs idées qui pourraient vous aider !

CD

Vous pensez que la vente physique, c’est terminé ? Pas du tout ! Cela représente encore 50 % des ventes musicales. Et redécolle récemment avec le retour du vinyle. Les CDs restent un générateur de revenus pour tout musicien. Et où se vendent-ils le mieux ? Lors des concerts, bien sûr.

Le public adore avoir sa petite dédicace sur ce beau support physique (prenez soin d’en faire un objet design, visuel). Et c’est un bon moyen pour discuter avec vos fans en fin de concert.

Vinyle

Le public aime les beaux objets lorsqu’ils aiment la musique d’un artiste. C’est presqu’un objet de collection. Plus couteux que le CD, vous pourriez le réserver pour des offres de vente exceptionnelles, des package par exemple.

vinyle k7 cd

Téléchargements digitaux

Leur popularité baisse, mais restent comme le CD un moyen de revenu à ne pas négliger.

Vous pouvez utiliser votre propre site web pour vendre un album, EP, single en téléchargement. Ou alors des plateformes comme Bandcamp.

Si vous diffusez votre musique en digital, vous avez la possibilité de vendre aussi vos titres sur Amazon music ou Itunes.

email

Chaque lundi, 10 h…Plus de 500 musiciens reçoivent des infos pour développer leur musique et se motiver ! Et toi ?

Rejoins la Liste Mail Privée des Musiciens Diy !

Pour recevoir chaque lundi des conseils, astuces sur le marketing musical, actus sur le music business, promos et infos diverses pour t’aider dans tes projets musicaux !
En guise de bienvenue, ton guide offert « Planifier son succès » !
ET 4 mails pour t’aider à connaitre ton audience.

news musicien diy

Streaming

Le streaming reste un sujet sensible pour les artistes. Oui, les revenus sont faibles, mais cela reste un outil de visibilité incroyable. Et des revenus à long terme. Vous toucherez vos revenus en tant qu’auteur-compositeur, et en tant que producteur (si vous êtes en autoproduction). C’est aussi un outil complémentaire pour cibler vos fans, savoir d’où ils viennent pour ensuite cibler vos publicités Facebook/Instagram, programmer des tournées etc… grâce à leur outil statistiques.

Je vous conseille de lire l’article comparant les distributeurs digitaux, et si vous souhaitez aller plus loin, je vous propose une formation sur les bases de la distribution de votre musique sur les plateformes de streaming.

Concerts

Jouer en live est un des meilleurs moyens de gagner de l’argent en tant qu’artiste indépendant. Cela représente généralement 1/4 des revenus globaux.

En concert, plusieurs revenus complémentaires :

  • le cachet du concert,
  • vos droits d’auteur
  • le merchandising additionnel
concert bar café

Livestream musical

Ou concert en ligne. Les lives sur internet permettent, en plus de grossir votre audience, de proposer une sorte de chapeau virtuel pour que les gens puissent vous soutenir. Ou encore de proposer des concerts en ligne avec entrée payante.

Les livestreams peuvent être différents d’un concert : répétition, travail en studio, échange avec vos fans etc… Je conseille d’ailleurs d’utiliser Twitch qui est une plateforme efficace pour vos livestreams.

Grâce aux concerts en ligne, vous touchez des fans du monde entier.

beenhere

Tu veux en apprendre plus sur le livestream musical ?

Découvre ICI les formations proposées pour les Musiciens DIY

Animations musicales

Je sais que certains musiciens n’apprécient guère ce type de manifestation. Mais vouloir vivre de la musique est différent de vouloir vivre de sa musique, qui est plus compliqué. Si vous voulez étoffer vos revenus possibles, l’animation musicale est un très bon moyen : restaurants, mariages, mairies, événement privés etc…

Concerts à la maison, ou dans ton jardin

Concepts assez récents, vous allez directement jouer chez votre fan : dans son salon, dans son jardin. L’événement est limité en nombre de personne, et le prix des billets peut être plus élevé qu’en concert. Vous avez en bonus la possibilité de vendre votre merchandising et grossir votre fanbase.

Merchandising physique et numérique

C’est un flux de revenus supplémentaires à ne pas négliger, surtout pour vos concerts. T-shirt, CD, mugs etc… il y a de multiples choix. Vous pouvez même faire une boutique en ligne gratuitement avec des produits imprimés à la demande lors de la commande.

Vous pouvez aussi vendre du merchandising numérique : leçons vidéo, partitions ou paroles de vos chansons.

merchandising musique

Crowdfunding (ou financement participatif)

Idéal pour couvrir le budget de production de votre prochain album, single ou EP. Voyez le comme un moyen de créer une relation avec vos fans et pas seulement un moyen de faire de l’argent. Proposez des contreparties intéressantes, et partagez avec les donateurs des moments privilégiés tout au long de votre voyage musical : écriture, enregistrement, commercialisation, peurs, doutes, joies etc… Vous pouvez les faire participer en demandant de choisir le visuel de l’album, ou les titres qui figureront dessus.

Mécénat / Sponsors

« Le mécénat désigne le fait d’aider et peut être par la suite de promouvoir des arts et des lettres par des commandes ou des aides financières privées, que le mécène soit une personne physique ou une personne morale » Wikipédia

Beethoven utilisait le mécénat. Léonard de Vinci vivait du mécénat. Et tellement d’autres artistes ! Des gens riches les payaient pour qu’ils créent leur art. C’était un moyen aussi de gonfler un égo et de s’entourer d’artistes. Aujourd’hui, c’est un très bon moyen pour eux de réduire une part de leurs impôts.

Et cela ne concerne plus nos chers amis d’une certaine catégorie sociale. TOut fan peut vous soutenir sous forme d’abonnement mensuel, de 1 euro au chiffre de son choix, pour vous permettre de continuer à créer. Cela reste du mécénat. En échange, vous lui donnez accès à tout votre contenu discographique, des accès privés pour des musiques ou vidéos, rabais sur votre merchandising, ou concerts exclusifs …

Vous avez à votre disposition Tipeee ou Patreon pour mettre en place votre mécénat.

Et vous pouvez aussi trouver des mécénes plus importants suivant votre début de notoriété, comme une association qui se fait subventionner en parlant de la marque qui finance.

Redevances : droit d’auteur et droit voisin

Si vous êtes adhérant à des sociétés de gestion collective (Sacem, Adami etc…), vous toucherez des revenus dès que votre musique est diffusée, utilisée, jouée en concert. Vous avez également les redevances mécanique pour la musique achetée (Cds, Vinyles, téléchargements).

La nouvelle BIBLE des Artistes Indés

Pour tout savoir sur les droits des musiciens

Dans les 4 meilleures ventes Amazon depuis Juin 2020

droits des musiciens

Synchronisation de musique

Certains artistes touchent leurs revenus du placement de leur musique, ou ce qu’on appelle « synchronisation musicale ».

Si vous arrivez à placer votre chanson dans un film, publicité ou émission de télévision, vous récupérerez les droits de licence. L’utilisateur paye généralement le droit de licence pour utilisation de l’enregistrement, et le droit de licence ou de synchronisation pour les revenus des auteurs compositeurs et éditeurs.

Monétisation Youtube

Dès que votre musique est utilisée dans une vidéo Youtube qui est monétisée (cela veut dire qu’elle diffuse des annonces publicitaires pour récupérer de l’argent, ce que font les youtubers par exemple), Youtube vous verse une partie si vous détenez les droits de la musique. Cela inclut les vidéos de votre chaine, et les vidéos utilisant votre musique en dehors de votre chaine. Généralement ce sont les distributeurs numériques qui recueillent directement ces revenus et vous les reverse.

Subventions et aides

Lorsque vous êtes adhérent de la Sacem, SPPF, Adami etc., ces organismes proposent des aides et financements pour vous aider dans votre développement de carrière. Vous trouverez sur ce site toutes les aides existantes et conditions pour y avoir accès.

Musicien additionnel

Pour gagner des revenus supplémentaires, vous pouvez proposer vos talents de chanteur ou instrumentiste pour des studios (qui cherchent des musiciens de studio, choristes … pour d’autres artistes). Vous pouvez également essayer de jouer avec d’autres groupes pour des animations musicales, par exemple.

musicien de studio

Compositions

Si vous êtes auteur-compositeur, vous pouvez chercher des artistes pour leur proposer des chansons. Ou chercher des collaborations pour co-écrire des musiques.

Des plateformes comme Soundbetter, Wecompose, Getasound permettent de proposer vos compétences d’artiste au service d’autres. Ou des cahiers des charges pour des compositions sur mesure pour des marques : jingles, voix off, musique institutionnelle, le choix ne manque pas.

Production musicale

Vous êtes indépendant avec votre home-studio, pourquoi ne pas proposer en plus de votre activité de musicien des services de mixage et mastering, si vous maitrisez le domaine ? ou encore d’arrangements, de prise de voix ?

Comme pour la composition, vous trouverez des appels d’offre sur des sites comme Moja Audio, ou Soundbetter.

Vous pouvez également proposer vos services sur des plateformes sur Fiverr.

Cours de musique

Vous êtes bon dans votre instrument ? Pourquoi ne pas l’enseigner ? C’est une source de revenu complémentaire. Cela peut-être des cours de guitare, piano, violon, mais aussi de MAO (Musique Assistée par Ordinateur). Vous pouvez donner les cours en présentiel ou en ligne, voir les vendre directement sur votre site web.

cours de musique

Beatmaking

Vous avez votre home-studio et aimez créer des instrumentales ? Le beatmaking est pour tous les styles : hip hop, country, rock, jazz etc… en fait ce terme est devenu commun « Vendre des beats » pour dire que vous vendez des musiques instrumentales qui peuvent être achetées par le futur interprète pour poser sa voix dessus.

Licences : compilations

Les labels et maisons de disques cherchent parfois des produits finis à inclure dans leurs compilations. Ils se chargent de tout, et vous touchez des royalties entre 15 et 30% sur les revenus (souvent divisés entre le nombre d’interprètes sur la compilation).

Conclusion

Plus vous variez vos possibilités de revenus, même si certains sont minimes, plus vous avez de chances de commencer à vivre de la musique. Oubliez le rêve de ne vivre que grâce à vos compositions. Ce sera peut-être possible, mais pas avant 5 à 10 années de production, de communication, de mise en place de votre visibilité et de votre marque (votre nom, votre branding). Plus vous diversifiez vos sources de revenus, plus vous arriverez à en vivre. Oui, cela demande du travail, comme pour tout. Bon courage chers musiciens DIY.

Laissez un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.