Guil's Records / Musicien DIY® : Conseils en Marketing Musical / Formations pour Artistes indés / Promotion Musicale

Quel type de musicien êtes-vous ?

Publié le 23/06/2021 | Marketing Musical, Music Business

Musicien entrepreneur, indépendant, de studio, de live, musicien amateur, musicien Maoiste (qui fait de la musique assistée par ordinateur), musicien ambitieux ou encore auteur-compositeur ?

Quel type de musicien êtes-vous ?

Je trouve intéressant de se poser la question.

La réponse permettra de définir précisément vos objectifs à suivre dans la musique selon votre profil.

Comme dans tous mes articles, pour simplifier, je vais utilise le terme de musicien pour désigner : les chanteuses, chanteurs, musiciennes, musiciens, music producer (MAO), et tout artiste de la musique.

Et dites-moi en commentaire de l’article, quel(s) type(s) de musiciens êtes-vous ?

Le Musicien Amateur

Le musicien amateur est celui qui débute dans la musique. Que ce soit dans l’apprentissage d’un instrument, ou dans sa pratique de la musique. C’est aussi celui qui se considère « amateur » ne voulant se professionnaliser. Il peut avoir une très bonne pratique de son instrument, et jouer les week-ends en dehors de son autre job à plein temps.

Il veut juste profiter de sa passion, faire quelques concerts ou productions sans les contraintes professionnelles. Il ne cherche pas à se développer et n’a pas d’ambition de « carrière ».

La définition d’amateur est :

« Personne qui s’adonne à une activité artistique, sportive, etc., pour son plaisir et sans en faire profession » (Larousse)

L’amateur est souvent lié au fait, également, de pratiquer sans rémunération. Et de ne pas avoir de pratiques commerciales (comme vendre des CDs, où là on sort du statut amateur).

Je ne vais pas entrer ici dans les détails de la législation (et le fait de ne pouvoir jouer dans un lieu lucratif sans être rémunéré légalement, amateur ou non). Ce serait trop long. Pour ceux que cela intéresse, je parle des statuts des musiciens et législation en détail dans l’Essentiel des droits des musiciens.

L’amateur peut être défini, aussi, au sens « péjoratif » comme une

« Personne qui manque de compétence, de qualification dans ce qu’elle fait, ou qui exerce une activité sans y apporter l’application ou l’assiduité désirable » (Larousse)

Si on prend cette définition à la lettre, certains professionnels peuvent être classés au rang d’amateur 🙂

Il y a également les musiciens qui ont tenté une carrière professionnelle et ont été déçu préfèrent continuer à pratiquer en amateur.

musicien amateur

Le musicien indépendant

Le musicien indépendant est l’artiste qui poursuite une carrière professionnelle de façon indépendante. Je l’appelle aussi le musicien entrepreneur. Parce qu’il entreprend son voyage musical et les actions pour y arriver.

Il n’est pas signé en maison de disques ou labels, et gère sa musique en tant que propre producteur.

Pour simplifier, c’est l’artiste en autoproduction.

Attention, indépendant ne veut pas dire seul, ou faire tout soi-même.

Le musicien indépendant peut faire appel, au besoin, à des agences de promotion, des labels pour des contrats de licence ou de distribution, des éditeurs, des tourneurs.

C’est le musicien à son compte. Vous êtes votre propre patron et gérez comme bon vous semble votre carrière pro.

Je forme les artistes à devenir entrepreneurs de leurs musiques grâce aux formations des Musiciens DIY. Les bonnes méthodes, les bonnes actions à mettre en place pour y arriver, gagner du temps et de l’argent.

 

Le musicien signé en label indépendant

On entre ici dans le salariat. Le musicien signe un contrat d’artiste (ou d’enregistrement) avec un label indépendant et devient son salarié.

Au niveau de la popularité, un artiste signé n’est pas forcément plus connu qu’un musicien indépendant. Il y a d’ailleurs aujourd’hui de nombreux labels indépendants qui signent des artistes mais ne les développe pas. Malheureusement. J’ai régulièrement au téléphone, lors de mes coachings, des musiciens qui ont déjà signé des titres en label et en sont toujours au même point. Certains prennent même des éditions mais ne font derrière aucune promo des artistes.

Le musicien signé en label issu d’une major

Comme pour le label indépendant, le musicien signé en label est salarié du label.

Il faut savoir que la plupart des maisons de disques ont des labels.

Il vous suffit d’aller faire un tour sur les sites des majors, comme Universal Music, pour voir la liste des labels connectés.

Pour Universal, vous avez Capitol Music, Polydor, Virgin Records, etc.

Pourquoi ne gèrent-ils pas tout dans la maison de disques ? Avoir plusieurs labels permet de gérer des catalogues de genres musicaux différents. La définition simple du label est une étiquette. Une maison de disque est déjà un label en soi.

Si ce sujet t’intéresse, je te conseille de lire cet article du blog « Droit de la musique », qui t’explique tout en détail.

Beaucoup d’artistes rêvent de signer dans ces gros labels. Mais les maisons de disques ne font pratiquement plus d’émergence et de développement.

Leurs A&R fouinent sur internet à la recherche des futurs talents de demain. Et ce qu’ils regardent principalement est : « est-ce que cet artiste va nous rapporter de l’argent ». Et comment regardent-ils cela ? Avec l’audience qui vous suit, et vos références.

Sans vouloir vous faire sortir de votre rêve, si c’est votre rêve, sachez que seulement 1% de ceux qui signent dans un label major réussissent une carrière. Et qu’une fois signé, vous êtes salarié et suivez les règles de la maison de disques. C’est comme cela qu’on retrouve des artistes dont on aimait la première chanson, puis faire un album qui n’a rien à voir avec le premier style parce que c’est plus vendeur pour le patron.

Pour les musiciens DIY, il vaut mieux créer votre propre label et garder tous vos droits, ou signer avec un label indépendant si vous préférez être salarié.

maison de disques

Le musicien post-label

Je vous disais juste au dessus que seul 1% des artistes signés en label réussissent de grosses carrières.

Que font les autres ?

Ils deviennent musiciens indépendants.

Je prends l’exemple récent de Pascal Obispo qui n’a pas renouvelé son contrat et se lance en totale indépendance. Il a compris l’intérêt du « direct to fan », et a développé sa propre plateforme de promotion musicale. Alors lui ce n’était pas un soucis de succès car il l’avait. Mais de vouloir gérer sa carrière comme il le sentait. Etre salarié d’une maison de disque impose de suivre leurs choix.

L’avantage est qu’il gagne beaucoup plus d’argent aujourd’hui puisqu’il n’a plus d’intermédiaires, et il peut récupérer 100% de ses droits. Enfin sauf pour les droits voisins et les enregistrements financés par sa maison de disques (qui reste propriétaire des masters).

D’autres artistes lancent leur propre label indépendant.

 

 

L’auteur compositeur

Certains musiciens sont « seulement » interprètes. Et d’autres auteurs compositeurs de leur musique. Ou pour d’autres artistes.

Des artistes connus aujourd’hui ont souvent commencé comme auteur compositeur d’autres artistes.

Par exemple Bruno Mars, qui s’est fait connaitre comme « songwriter » après avoir été refusé auprès de maisons de disques pour sa propre musique, et après une expérience désastreuse avec son premier label.

On peut citer également : Lady Gaga, Jessie J, Sia qui ont écrit des tubes légendaires pour d’autres artistes avant de faire leur place sur le devant de l’écran.

En France, notre superbe représentante à l’Eurovision, Barbara Pravi, est plus connue pour les titres qu’elle a composé pour Chimène Badin Louane, Florent Pagny, Julie Zenatti que pour ses propres chansons. Enfin ça, c’était avant l’Eurovision.

auteur compositeur

Le musicien de session studio

Ces musiciens sont indispensables pour les sessions en studio car expérimentés, qualifiés et habitués des sessions d’enregistrement.

Les musiciens de sessions peuvent aussi accompagner les artistes en tournée.

Ce sont souvent des musiciens « de l’ombre », mais sans eux, les artistes interprètes ne pourraient exprimer leur art sur scène ou sur des albums.

Le music Producer, ou producteur compositeur

C’est le musicien un peu isolé, seul dans son studio. Il compose souvent sur ordinateur avec ses instruments virtuels et/ou réels.

Le musicien Producer fait aussi de la musique pour les TV, radios, publicités, films, jeux vidéos.

Certains font également du design sonore (effets sonores pour des émissions ou films).

Ce musicien est parfois chanteur, auteur, instrumentiste en complément. Il peut donc avoir plusieurs typologies de musicien.

Le musicien d’orchestre

Ce musicien joue … dans un orchestre, généralement à un emplacement fixe.

Ces orchestres sont plutôt connus pour jouer de la musique classique, mais peuvent aussi jouer pour des musiques de film ou jeux vidéos. Ou accompagner des artistes de tout genre sur scènes ou plateaux TV.

Le musicien enseignant

Ce musicien partage ses connaissances avec les musiciens en devenir.

Que ce soit le chant, le piano, la guitare, la MAO, la batterie, la basse … le musicien enseignant a de multiples possibilités.

Il passe lui-même du temps à apprendre, améliorer sa pratique instrumentale et préparer ses leçons.

Beaucoup de musiciens sont enseignants. Cette pratique leur assure un salaire stable. Et le reste du temps ils peuvent écrire leur propre musique, jouer dans des groupes ou développer leur propre projet musical.

prof de guitare

Alors, quel type de musicien êtes-vous ?

Dites-le moi en commentaire 🙂

Vous l’avez lu, les musiciens sont rarement dans une seule typologie.

Si vous aimez l’idée d’être votre propre producteur, et l’idée de travailler pour développer votre propre fanbase, le type « musicien indépendant » est pour vous.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, et avez besoin d’accompagnement, vous trouverez toutes les formations pour vous aider à devenir musicien entrepreneur sur ce site. Certaines formations sont finançables et éligibles au CPF (Compte Personnel de Formation). Profitez-en !

Musicien entrepreneur, indépendant, de studio, de live, musicien amateur, musicien Maoiste (qui fait de la musique assistée par ordinateur), musicien ambitieux ou encore auteur-compositeur ? Quel type de musicien êtes-vous ? La réponse permettra de définir votre stratégie musicale.
formation marketing musical cpf

Découvre les formations "Développer et Promouvoir son Activité de Musicien Entrepreneur" et "Structuration et Booking pour les Musiciens Indépendants"

Comment se structurer ? Trouver des concerts ? Vendre ses prestations ? Promouvoir sa musique ? Développer sa fanbase ? Maitriser la publicité sur Facebook, Instagram et Youtube ? Comprendre l'Industrie Musicale ? Réussir sa campagne de crowdfunding ?

Eligibles au Compte Personnel Formation (CPF) ou finançables via Pôle Emploi, Afdas, Agefice et autres OPCO.

Le Blog de Guil’s Records

Guil’s Records est un label services, dirigé par Guilaine Robin, qui a lancé la communauté « Musicien DIY ». Plus de vingt années dans le milieu artistique, comme auteur-compositeur-interprète pour vous aider à développer votre projet musical.

Spécialités : Formation, Coaching pour les artistes indépendants. 

guil's records

Ce blog vous apportera de nombreux conseils, astuces et pratiques sur le marketing musical, le droit de la musique, la communication digitale, la promotion musicale, les stratégies de sorties, les clips vidéos et beaucoup d’autres choses.

 

Recevoir les notifications

NE LOUPEZ AUCUNE INFO !

Recevoir une notif à chaque nouvel article ? Alors cliquez 👇

JE DIS OUI 🙂

Catégories du Blog

Formation CPF

Formation "Devenir Musicien Entrepreneur"

EN SAVOIR PLUS

La Bible des Musiciens DIY

0 commentaires

Laissez un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Webinaire Offert : Les 9 Etapes Indispensables Pour Développer ton Projet Musical

Ne loupe plus aucun article !

Ne loupe plus aucun article !

Reçois directement une notification à la sortie des nouveaux articles avant tout le monde !

C'est OK, au prochain article :)